Sélectionner une page

Les expressions “ douche forestière ” ou “ bain de forêt ” définissent la sylvothérapie, une “ discipline bien-être ” venue du Japon. Le mieux est de la tester.

Vendredi 9 août, 8 h, au grand recoin à Montamisé. En compagnie des cinq autres participants, je rencontre pour la première fois nos guides de la matinée, Bellinda et François Biget, les deux seuls praticiens de la Vienne en sylvothérapie, discipline plus développée au Japon, en Italie et au Canada. J’apprécie grandement les balades en forêt mais la promesse, formulée sur la plaquette du couple, de « déconnecter pour se reconnecter à soi » m’interpelle. Et, la notion de « bain de forêt » m’interroge.
En communion avec les éléments Bien briefés en amont de la rencontre, nous ne tardons pas à entrer dans la forêt de Moulière après avoir pris note des recommandations : éteindre son portable, respecter les lieux, marcher en silence, ne laisser aucune trace de notre passage et surtout apprécier le « voyage ». En file indienne, nous suivons François. Bellinda ferme la marche. Les bruits de la route sont encore très audibles et parasitent les consignes prononcées à voix basse. La légère brise permet aux… en savoir plus

 

X